dindeCarte de crédit ? Découvert autorisé ? Si toutes ces conditions sont remplies alors allez faire vos achats de noël en Grèce, le pays où l’achat à crédit est roi.
Les commerçants ont lancé une astuce marketing imparable cette année : une dinde de noël payable en 16 ou 24 mois selon la carte de crédit présentée, une bûche en 6 mensualités, une coiffure du jour de l’An en 10 mois, des gâteaux de fêtes en 12… Bref une impression de moins cher pour les clients et plus de bénéfice pour les marchands.
Les grecs sont les moins endettés sur l’échelle européenne bien que leurs emplettes de noël aient augmentés de 10% par rapport à l’an dernier. Faciliter le paiement étalé des dépenses est une bonne solution, les consommateurs sont plus tentés si le prix est divisé en 10 fois plutôt qu’en deux.
Mais il y a un moment où il faut savoir dire stop. Les mensualités ne sont pas sans frais, les marges sont très élevées. Il arrive même que certains consommateurs paient jusqu'à quatre fois le prix de ce qu’ils achètent ! D’un côté les boutiquiers abusent de leurs clients  – pour le plus grand plaisir des banques –  et l’on s’attend bientôt à trouver un café payable en 3 fois, et d’un autre on aimerait que ce soit le consommateur qui réagisse et pose un embargo sur cette nouvelle méthode marketing. Leurs emprunts ont bondi de 27% par rapport à l’année dernière ce qui montre l’ampleur de l’artifice.